Utiliser les plantes médicinales

 Comment utiliser les plantes médicinales

 

La récolte, la conservation, et la préparation des plantes médicinales pour leur consommation.

Important:

En premier lieu il est primordial de savoir reconnaitre les plantes médicinales que nous voulons récolter.

 

La Récolte

 

Premièrement pour consommer les plantes l’hiver, il faut les récolter au moment ou elles contiennent le maximum de produits actifs.

 

Les fleurs et les bourgeons c’est le début de la floraison après la rosée.

Les tiges avant l’apparition des bourgeons ou à la chute des feuilles.

Les feuilles avant et pendant la floraison.

Les racines, écorces au début du printemps, toutefois au début de l’hiver c’est également favorable pour la récolte.

Les fruits au moment ou ils sont murs, sans attendre la pleine maturité.

Les semences à complète maturité, quand la plante commence à faner.

 

Quelques conseillent pour récolter des plantes médicinales de bonnes qualités.

 

Récolter que des herbes saines, débarrassées des parasites, poussière, insecte etc…

Récolter par journée ensoleillées des plantes sèches après évaporation de la rosée.

Ramasser loin des routes et des champs ( champs de mais, de blé ou de colza ) ou il est répandu des engrais chimiques et des pesticides.

Ne pas enfermer les herbes dans des sacs en plastique, car les plantes en transpirant, vont perdre leurs les produits actifs.

Ne pas les mélanger les herbes récoltées.

L’age du patient, certaines maladies chroniques, les allergies peuvent être des contre-indications pour certaines plantes.

Aider-vous d’un guide de la flore sauvage et au moindre doute faites examiner votre récolte par un pharmacien.

Un bon guide: Les Plantes Médicinales de Robert Chiej . Guide vert édition Solar.

Le séchage  de vos plantes médicinales

Les plantes ne doivent pas être lavées, d’où la nécessité de choisir des plantes avec une grande attention, il faudra les couper menu, et ensuite déposer la récolte sur une toile, le séchage doit se faire à l’ombre aussitôt après la cueillette et si possible dans un endroit bien ventilé et chaud.

Pour les racines écorces et les parties très  juteuse, il est souhaitable de recourir à un séchage artificiel, la température ne devra pas dépasser 33 / 35 degrés. Les racines, écorces que l’on doit laver, comme le gui et les épilobes seront hacher de préférence avant le séchage.

Seules les plantes médicinales parfaitement sèches peuvent être conserver pour un hiver, les garder dans des bocaux de verre à l’abri de la lumière, ne conserver les simples que pour un hiver car elles perdent leurs pouvoirs curatifs avec le temps.

Les préparations

Sucs ou jus frais, Tisanes, Teintures mères, Broyat, Huiles et Pommades.

Suc et jus frais de plantes médicinales:

 Eau métabolique d’une plante extraite à l’aide d’un extracteur de jus, ou centrifugeuse est utilisée soit en gouttes ou utilisés en application sur les endroits malades. les jus doivent être préparé chaque jour au fur et à mesure, cependant on peu aussi les conserver plusieurs semaines au réfrigérateur. Congeler les jus frais de plantes peuvent se garder plusieurs mois.

Voici un exemple thérapeutique pour un usage interne: Action sur les états cancéreux 3 /4 cuillerées par jour jus de raifort ou de chou.

Autres exemples en usage externe, le jus frais de chélidoine sur les verrues.

Les tisanes

Comment préparer une infusion:

L’infusion est indiquée pour les substances fragile pouvant être détruites par une température prolongée ou éliminées par la vapeur. Comme coquelicot, aubépine, sauge, thym

Chauffer l’eau, et dès l’ébullition ajouter les plantes sèches, couvrir le récipient, ensuite la retirer du feu, puis laisser infuser entre 10 minutes, finalement filtrer avec une passoire.

Pour les plantes fraiches que vous aurez hachées minutieusement l’eau bouillante sera versé sur celles-ci. Ensuite laissez infuser rapidement une minute maxi, filtrer. La couleur doit être très claire (jaune claire ou vert clair)

Comment préparer une décoction:

Elle consiste tout d’abord à faire bouillir la plante dans le liquide choisi ( eau, vin, etc…) procéder de cette façon mettre les plantes dans l’eau froide ou chaude et ensuite porter à ébullition pendant 10 minutes, puis laisser reposer 30 minutes. Filtrer.

Décoction utiliser par exemple pour le Pissenlit, Gui, Chiendent, Bourdaine.

Comment préparer une macération de plantes médicinales:

Tout d’abord on laisse tremper les plantes fraiches ou sèches dans de l’eau froide pendant plusieurs heures, méthode utilisée dans les cas ou la chaleur pourrait altérer le liquide, et toutes les huiles aux plantes. Généralement on prépare cette tisane à froid la veille, et on la laisse macérer toute la nuit.

Tous de suite la suite

Les informations contenues dans cet article ne doivent pas remplacer les avis d’un professionnel de santé. Je vous invite à consulter un professionnel agréé pour diagnostiquer vos problèmes et superviser l’utilisation de ces remèdes artisanaux en cas de maladies spécifiques.

Jean Yarric infirmier magnétiseur Mesmérien psychofluidiste guérisseur à Lorient Morbihan Bretagne